Ecomusée de la Margeride

3 sites pour découvrir le passé et comprendre le présent…

L’écomusée de Margeride est un musée « vivant » évoluant avec son époque, son territoire et sa population.

Véritable témoignage des modes de vie et de travail d’une population, il se compose de trois sites à découvrir en pays de Saint-Flour-Margeride. Trois sites pour s’imprégner de l’histoire de ce pays de montagne, en connaître les richesses patrimoniales, découvrir les savoir-faire et devenir acteur de ses découvertes. L’authenticité des lieux permet d’y renouer des liens avec de lointaines racines.

Un de ses site est situé sur la commune de Val d’Arcomie (La ferme de Pierre Allègre à Loubaresse, voir page “Patrimoine et Visite”, onglet “Ecomusée – Ferme de Pierre Allègre” en cliquant ici), les deux autres sont sur la commune voisine de Ruynes en Margeride :

  • Jardin de Saint-Martin à Ruynes-en-Margeride : Visite guidée ou découverte libre du jardin
    (du 1er juin au 30 juin et du 1er septembre au 17 septembre :  tous les jours de 14h30 à 18h, sauf le samedi ou bien du 1er juillet au 31 août : tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h30, sauf le samedi)
  • Ecole de Clémence Fontille à Signalauze : Visites guidées
    (du 15 juin au 31 août :  tous les jours de 14h 30 à 18h30, sauf le samedi, ou bien en septembre : les dimanches 3, 10 et 17 de 14h30 à 17h30)

Visitez le site de l’Ecomusée à cette adresse : http://ecomuseedemargeride.fr/

Consultez la brochure en cliquant ici


Château d’Alleuze

Si le site a compté depuis longtemps un château, l’actuelle construction, ruinée, date des XIIIe et XIVe siècles : l’évêque de Clermont, Guy de la Tour du Pin, réorganisa les terres épiscopales situées dans la région de Saint-Flour et reconstruisit le château d’Alleuze sur le modèle de l’époque : un simple donjon carré flanqué de quatre tours rondes. Alleuze devint le point d’appui principal des évêques dans la région de Saint-Flour, tant pour la gestion de leurs possessions que comme avant-poste contre les compagnies anglaises, sortes de corsaires à la solde de l’Aquitaine anglaise.

Plus d’infos sur le site d’Alleuze.


Les Gorges du Bes et Arzenc d’Apcher

Le petit village d’Arzenc d’Apcher, en pleine restauration, mérite une visite qui ne prendra guère plus d’une heure. Un panneau à l’entrée donne quelques informations sur son histoire. Il vous offre aussi de belles vues sur les gorges du Bès et le chemin des Espagnols (chemin et tunnels construits par des Espagnols pour conduire l’électricité de la centrale de Maurines jusqu’à l’usine métallurgique de St-Chély d’Apcher).


Le Mont Mouchet

Le Mont-Mouchet se situe au cœur du massif de la Margeride, à 1400m d’altitude, aux confins des départements du Cantal, de la Haute-Loire et de la Lozère. C’est là qu’est implanté, à partir du 20 mai 1944, le maquis d’Auvergne placé sous l’autorité d’Emile Coulaudon (Colonel Gaspard), chef régional des F.F.I. Son P.C. est installé dans la maison forestière du Mont-Mouchet dont il ne reste qu’un pan de mur pour seul vestige. Près du Mémorial National de la Résistance est installé un musée dont seule la taille est modeste.

Plus d’infos sur le site du musée du Mont Mouchet.


Saint Flour et Pays de Saint Flour

Siège de l’évêché, Saint-Flour aime s’honorer du titre de capitale de la Haute-Auvergne. Elle fut pressentie pour être la préfecture du Cantal lors de sa création. C’est aujourd’hui une des deux sous-préfectures du département. La ville rayonne sur un vaste territoire rural.

Office de tourisme de Saint Flour : 17, place d’arme à Saint Flour (04 71 60 22 50)
Office de tourisme de Ruynes en Margeride : Bourg, Ruynes en Margeride (04 71 23 43 32)

Plus d’infos sur Saint-flour.net et Pays-saint-flour.fr


Saint Chely d’Apcher et le nord lozère

Val d’Arcomie est limitrophe du nord Lozère. Saint Chely d’apcher, 3ème ville du département, est une ville d’histoire et de métallurgie.

Plus d’infos sur Stchelydapcher.fr ou Monts-du-midi-tourisme.com


Chaliers, village de charme dynamique

Site internet des Amis de Chaliers : cliquez ici

Chaliers est un commune voisine de Val d’Arcomie, de l’autre coté de la passerelle de Valadour (pour les marcheurs), juchée au bord de la vallée de Truyère, et qui ne manque pas de charme. A voir.