Choisissez un des onglets en cliquant ci-dessous :

  • Le Viaduc de Garabit
  • Le Calvaire de Recoux
  • La Roche Branlante
  • Le lac et le barrage de Garabit-Grandval
  • Le Chateau de Chassan
  • Le Chateau de Longevialle
  • L'église Saint Martin de Faverolles
  • Ecomusée – La ferme de Pierre Allègre
  • La ferme aux fromages
  • Les ruchers de la Margeride

  • Il est la concrétisation du projet d’un jeune ingénieur des Ponts et Chaussées en poste à Marvejols, Léon BOYER, dont une des missions est de trouver une solution au franchissement des gorges de la Truyère par la ligne de chemin de fer Paris-Béziers au lieu-dit Garabit. Le 14 juin 1879, le projet présenté par Léon BOYER, au mois de mars précédent, reçoit l’aval du Ministre. Ce projet fait référence au pont Maria-Pia réalisé par la maison Gustave EIFFEL sur le Douro au Portugal. C’est donc assez naturellement que les travaux ont été confiés à cette même entreprise dont la notoriété a injustement occulté le rôle primordial de Léon BOYER dans la conception de cet ouvrage.



    Viaduc de Garabit

    viaduc-garabit

    Quelques Chiffres

    • 3 169 tonnes de fer, 41 tonnes d’acier, 23 tonnes de fonte et 15 tonnes de plomb
    • 678 768 rivets
    • 20 370 m3 de maçonnerie
    • Il aura coûté 339 millions de francs de l’époque
    • Longueur du viaduc : 564, 69m – Hauteur : 122,20m – Longueur du tablier métallique : 448,30 m – Largeur : 6,28 m
    • 600 ouvriers en 1881, 140 en 1882, 104 en 1883 et 107 en 1884

    Une exposition organisée par l’écomusée de la Margeride, sur le thème de la construction du Viaduc, sera visible tout l’été (de mi-juin à septembre) à la salle d’exposition de Loubaresse, à coté de la Mairie. L’exposition se nomme “Le Géant de la Truyère”. Plus de renseignements sur le site de l’écomusée en cliquant ici.

    Du 1er juillet au 31 août : tous les mardis à 18h, une visite guidée est proposée gratuitement au public. Le rendez-vous est donné au pied du viaduc (coté parking bus).

  • Calvaire de Recoux - Saint Just

    Le Calvaire de Recoux avec ses trois grandes croix est situé sur un chaos granitique, entouré d’un massif forestier de plus de 6 hectares. Le point culminant est à 1075 mètres, d’où l’on peut admirer toute la Margeride, le Plomb du Cantal, le Viaduc de Garabit… Une table d’orientation permet de situer géographiquement tous les lieux visibles de ce promontoire.

    Ces croix taillées dans le roc (dont le hameau situé juste en contrebas porte le nom – Recoux) sont des vestiges d’un passé historique et religieux, mais aussi d’un passé de taille de pierre.

  • Pierre branlante - Saint-Marc

    Sur la commune déléguée de Saint-Marc, derrière le hameau de la Roche en contournant les maisons, se situe la Roche Branlante (nommé aussi Roc del Burre). C’est un rocher granitique, d’un poids estimé à 400 tonnes, posé en équilibre sur un promontoire, et que l’on peut assez facilement faire osciller à la seule force d’un homme (il faut le faire bouger petit à petit, par plusieurs poussées synchronisées, en rythme, pour le faire osciller de quelques centimètres). C’est aussi un espace de pique nique.

  • malletConstruit entre 1955 et 1959 année de sa mise en eau, le Barrage EDF de Grandval est situé sur le cours de la Truyère, implanté sur les communes de Lavastrie et Fridefont.

    Il est alimenté par la Truyère, l’Arcomie, le Bès, le Lander, le Mongon et la Ribeyre.

    Le lac de Garabit/Grandval qui en résulte fait une longueur, en cumulant les multiples méandres, de 28 km. Sa superficie est de 11 km² pour un volume de 270 millions de m3.

    Quelques caractéristiques du Barrage EDF :

    • Barrage à voûtes multiples
    • Nature des fondations : micaschistes
    • Hauteur : 79,00 m
    • Longueur en crête : 376 m
    • Epaisseur en pied : 4,90 m
    • Epaisseur en crête : 3,00 m
    • Volume du barrage : 190 000 m3
    • Débit de prise : 129 m3/s
    • Débit de vidange : 169 m3/s
    • Evacuation des crues : 1900 m3/s
    • Production annuelle : 144 millions kwh
  • Faverolles - Chateau du Chassan

    Depuis le XIVème siècel, la famille Ponsonaille de Grisols et sa descendance vivent sur le domaine du Chassan. Au XVIIIème siècle, Jean-François de Ponsonaille démolit le château féodal de Faverolles pour édifier la demeure que nous adorons aujourd’hui. D’une simplicité classique, ce château séduit par son caractère authentiquement familial, dans une tradition terrienne.

    Les salons et les chambres sont élégamment meublés : tapisseries, portrait et souvenirs de famille témoignent d’un style de vie ancien. On y découvre également des expositions : outils, costumes et métiers d’antan, souvenirs, fossiles, minéraux, gravures sur des œuvres de Vauban.

     

    DATES ET HORAIRES DES VISITES ESTIVALES

    Visites guidées tous les jours du 1er juillet au 31 août de 14 h 30 à 18 h 30.
    Groupes sur rendez-vous
    Parc ouvert de Pâques à Toussaint (10h – 19h)
    Chambres d’hôtes et Salons pour réceptions
    Confirmation des dates et des horaires de visites au 04 71 23 43 91

    Expositions : rétrospective de vieux métiers ruraux, mannequins, collections de gemmes, fossiles et minéraux.

  • Chateau de Longevialle

    Sur les berges de la Truyère se dresse le château de Longevialle, belle demeure du XVIIIème siècle. Le propriétaire, Jean Yves de Longevialle, poursuit la restauration de ce domaine familial en s’attachant à reconstituer les décors tels qu’ils se présentaient avant l’expropriation par EDF en 1958 pour la construction du barrage de Grandval. Il n’a finalement pas été détruit et il est aujourd’hui possible de le visiter et de découvrir son histoire.
    Visite guidée en été les après midi d’août de 14h à 18h.

  • Faverolles-Eglise-Saint-Martin

    L’Eglise Saint-Martin de Faverolles fut donnée en 971 à Brioude par le Comte du Gévaudan, donation ratifiée en 1011.

    L’église de Faverolles est, pour l’essentiel, une reconstruction moderne dont l’intérieur, récemment restauré, peut présenter un certain intérêt pour les amateurs d’art sacré.

     

     

  • Cette bâtisse du XIXe siècle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Elle permet de découvrir la vie que menaient les paysans dans le Cantal autrefois. Rien n’a changé, tout a été très bien conservé ou fidèlement reconstitué pour coller à la vie de 1880. De la salle commune avec son cantou, en passant par la chambre et l’étable, c’est un véritable saut dans l’histoire qui est proposé au visiteur. Vous apprendrez comment on vivait au quotidien à cette l’époque.

    Toute l’année pour les groupes (à partir de 10 personnes) sur réservation. Visite guidée (du 15 juin au 17 septembre tous les jours de 14h30 à 18h30 sauf le samedi, sur réservation, 2€, 4 visites guidées par après midi en juillet et août, visites à la demande en juin et septembre). Animations tous les mercredi de l’été (fabrication et cuisson du pain au four de la ferme).
    Renseignements au 04 71 23 43 32

    Visitez la page du site de l’écomusée consacrée à la Ferme de Pierre Allègre à cette adresse

  • La ferme aux fromage et son musée “les sillons de la Margeride” vous accueillent à Loubaresse pour vous faire découvrir ses fromages et produits laitiers. Le musée interactif sur l’agriculture de montagne et la fabrication du fromage constitue une visite pour toute la famille. La vente de produits fermiers et de terroir vous permettra d’emporter avec vous les saveurs de la Margeride.

    Accueil de groupe sur réservation au 04 71 73 71 40. Animation en juillet et août tous les après midi de semaine.

    Site Web : www.lafermeauxfromages.com

    Ferme aux fromages
    Ferme aux fromages
  • Simone Roume vous invite à découvrir le monde fascinant des abeilles à travers une exposition avec des ruches vitrées. L’apicultrice vous expliquera comment elle arrive à obtenir différentes variétés de miel.
    Vous pourrez également assister en direct à l’extraction du miel et déguster les différents miels de l’exploitation.

    Sur place, possibilité d’acheter des produits issus de la miellerie : pots de miel, gâteaux, pain d’épices, nougats…

    Renseignements au 04 71 73 72 05

    Les ruchers de la Margeride
    Les ruchers de la Margeride