Piscine municipale de Saint Just

Nouvelles mesures sanitaires à compter du 9 août : Pass Sanitaire obligatoire pour accéder à la piscine

La mesure qui permettait de fixer un jauge sanitaire à 50 personne sans Pass a été abrogée. L’accès à la piscine est donc désormais soumis à la présentation du Pass Sanitaire pour les personnes de plus de 18 ans. C’est le maitre nageur qui contrôlera votre Pass à l’aide de l’application “TousAntiCovid Vérif” prévue à cet effet.

Merci de votre compréhension

Voici venu le mois d’août. Cette année encore, c’est avec plaisir que nous accueillons à nouveau Florian, notre MNS (Maître Nageur Sauveteur) qui était là également en août 2020.

La piscine municipale vous accueil dans le respect du protocole sanitaire national : merci de respecter des gestes barrière.

Notre maître nageur peut donner des cours de natation en dehors des heures d’ouverture : vous pouvez le contacter aux heures d’ouverture de la piscine au 04 71 73 73 22.

La piscine est chauffée, mais fermée en cas de mauvais temps.

dav

Tarif : 2 € adulte, 1 € enfant, gratuit pour les clients des campings et gîtes de Val d’Arcomie, ainsi que pour les enfants des 2 écoles maternelles et primaires de la commune. Le paiement se fait à l’accueil du camping.

Elections Départementales et Régionales 2021

Résultats du 2ème tour

Régionales :

Résultats du 1er tour

Départementales :

Régionales :

Article original (avant les élections)

Les dimanches 20 et 27 juin 2021 ont lieu les élections départementales et régionales.

En raison des mesures sanitaires, les bureaux de vote seront les suivants :

  • Loubaresse : Salle polyvalente
  • Faverolles : Salle polyvalente
  • Saint Just : Ancienne école, rez de chaussée (accès par la cour)
  • Saint Marc : Salle polyvalente

Il y aura 2 zones de vote différentes (une pour les départementales et une pour les régionales) dans chaque salle avec urnes et isoloirs distinct. Un parcours est matérialisé dans chaque bureau de vote (entrée d’un côté, sortie de l’autre). Les bureaux de vote seront tenus par les conseillers municipaux et des volontaires. Merci à ceux qui permettent à la commune de conserver les 4 bureaux de vote historiques.

Le port du masque est obligatoire dans le bureau de vote. Gel hydroalcoolique à votre disposition. Mesures de distanciation : pas plus de 3 électeurs dans un bureau de vote simultanément. Merci d’apporter votre stylo pour émarger.

Les moules perlières de la Truyère et de ses affluents

Article rédigé par Anthony Caprio,
chargé de mission Natura 2000 Saint Flour Communauté

Dans le cadre d’une mission confiée par les services de l’État à Saint-Flour Communauté, des réunions se déroulent sur l’ensemble des communes riveraines de la Truyère et de ses affluents d’intérêt pour cette espèce. L’objectif est de présenter les enjeux liés à la Moule perlière et les perspectives sur le territoire en lien avec la démarche Natura 2000.

La réunion sur la commune de Val d’Arcomie s’est déroulé en première partie du conseil municipal en date du 02 juin 2021.

Pourquoi la Moule perlière ?

De son latin Margaritifera margaritifera, la Moule perlière pourrait avoir donné son nom à la Margeride, aussi appelé la Margarida dans la revue d’André SOUTOU datant de 1956.

En effet, le bassin versant de la Truyère accueil encore aujourd’hui une des plus belles populations de moules perlières de France et d’Europe occidentale.

Présente sur le bassin versant, il s’agit tout de même d’une espèce dont les effectifs ont diminué de 99% en France et qui a disparu de nombreux cours d’eau. Cela en fait un des bivalves les plus menacés au monde. Sur les cours d’eau où elle est encore présente, il s’agit pour la plupart de populations vieillissantes sans que les jeunes individus arrivent à atteindre la maturité sexuelle, qui est tardive pour cette espèce (entre 7 et 15 ans). Il faut dire qu’elle peut atteindre près de 100 ans en France et jusqu’à 250 ans dans les rivières froides de Russie.

Très sensible a sa qualité d’habitat et autrefois convoitée pour ses perles malgré que très peu en produisent (1 perle pour 1 000 à 5 000 moules), elle est aujourd’hui protégée, car en danger critique d’extinction.

De par ses très hautes exigences de qualité d’eau et d’habitats, la préservation de cette espèce permettra aussi la préservation de cours d’eau de qualité, bénéfique à l’ensemble des autres espèces, mais aussi aux activités en lien avec les rivières (agriculture, eau, loisir…).

Au premier rang, la Truite fario (Salmo trutta) dont la Moule perlière est dépendante pour sa reproduction. En effet, les petites moules libérées dans l’eau doivent impérativement passer par une phase d’accrochage dans les branchies des truites pour grandir et après tomber dans le substrat dans lequel elles s’enfouiront quelques années avant de ressortir.

Un site Natura 2000 pour une appropriation et une gestion locale

Pour permettre le maintien de cette population de moules perlières sur le bassin versant de la Truyère, les services de l’État ont proposé d’étudier les possibilités d’étendre le site Natura 2000 « Section à moule perlière » à l’ensemble de cette rivière, mais aussi à quelques affluents à enjeux.

Ce travail comprend une compilation de l’ensemble des connaissances et une concertation locale afin de proposer le site le plus adapté à ce secteur de Margeride et d’Aubrac.

L’objectif de ces sites est de préserver la biodiversité tout en maintenant et développant des activités humaines. Apport de connaissance, mise en place d’actions de sensibilisation et de gestion auprès de personnes volontaires, sont autant d’action à développer en impliquant les acteurs locaux.

Sur ce secteur de la Truyère, le périmètre pourrait comprendre les cours d’eau, les berges et potentiellement les parcelles riveraines si elles sont comprises dans un périmètre de 100 autour du cours d’eau. Sinon, une limite de 35 m en milieu agricole sera établie et une limite de 10 m en milieu forestier. Les zones urbanisées, bien que peu nombreuse le long de ce cours d’eau sont exclues de la proposition de site.

C’est donc l’ensemble de ces éléments qui sont présentés aux communes et par la suite au EPCI et acteurs socio-professionnels du territoire, afin de proposer le site le plus pertinent vis-à-vis des enjeux nationaux de préservation de la Moule perlière, mais aussi vis-à-vis des usages et activités sur le bassin versant.

Confinement n°3 – Avril 2021

Comme lors des précédents confinement, cette page vous propose une liste non exhaustive de liens vers les sites de référence (gouvernement, préfecture, etc…) qui peuvent vous orienter ou vous aider. Cette page est amenée à évoluer…

Mise à Jour : textes de déconfinement

Calendrier des réouvertures dans le Cantal : Cliquez ici pour voir la page dédiée du site de la préfecture

Nouvelles attestations de déplacement

D’autres modèles d’attestation de déplacement (professionnelles ou scolaire) en suivant ce lien


Infographie de la préfecture du Cantal (cliquez pour agrandir) :



Textes de référence à consulter ou télécharger

Lien vers la page de la préfecture dédiée

Cliquez ici pour accéder à la page de la préfecture du Cantal dédiée à ce 3ème confinement.

Vous êtes perdu avec les motifs de déplacement autorisés ou non, pour quelle distance, dans ou hors département ?

Pas de panique, une page dédiée du site gouvernemental “Service Public” liste les cas ou vous dit si vous avez le droit ou non… Cliquez sur ce lien puis allez à “Quels sont les motifs de sortie”, choisissez ensuite l’onglet “En journée” ou l’onglet “Le soir”.

Sur la même page, vous avez également d’autres règles applicables, le montant des amendes et le moyen de contester un amende…

Contacts utiles

Foire aux questions sur le coronavirus : Cliquez ici

J’ai été exposé au coronavirus ou je pense l’être ou bien je ressens des symptomes : je peux effectuer ce test en cliquant ici

Urgence-sécurité et écoute :

En cas de danger immédiat : 17
Violences sur les enfants : 119 (ou sur le site internet allo119.gouv.fr)
Violences conjugales : 3919 (ou sur le site internet arretonslesviolences.gouv.fr)
Plateforme nationale d’appui médico-psychologique pour tous les professionnels de santé : 0800 73 09 58 (n° vert)

Urgence pour ma santé ou celle de mes proches :

Si j’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 :

– Je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation ;
– Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU (15) ou j’envoie un message au numéro d’urgence pour les sourds et malentendants (114).

Informations :

Pour vous faire vacciner : 0 800 009 110.

Numéro vert : infos sur le Coronavirus COVID-19, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.

Si vous avez des difficultés pour entendre ou parler par téléphone en raison d’un handicap, vous pouvez vous rendre sur l’espace de contact ouvert dédié aux personnes sourdes, malentendantes ou aveugles.


Visite de la biscuiterie de Loubaresse

(article du bulletin municipal de Janvier 2021)

Il y a plus d’un an, quatre investisseurs, tous originaires des environs mais travaillant proche de Paris, on eu l’idée de racheter à la commune l’ancienne laiterie de Loubaresse, la « coopé », pour y implanter une biscuiterie bio haut de gamme. La bâtiment a fermé ses portes en 2014 mais il est toujours en très bon état. Des travaux ont alors été engagé pour transformer l’ancienne usine en une biscuiterie moderne. Les confinements et la crise sanitaire ont quelque peu ralenti les travaux mais c’est désormais terminé. La biscuiterie s’est équipée en outils de production, a obtenu l’agrément des autorités sanitaire et a dore et déjà réalisé ses essais de production.

Nous avons eu la chance de visiter les lieux, accompagnés par Rémy Cadars. Il est l’un des quatre investisseurs, et il est originaire d’Espalion (12). Les trois autres sont Anne, son épouse originaire de Saint Urcize (15) ; Jean-François Comte, son amis et voisin à Neilly sur Seine, originaire d’Aurillac avec son épouse Brigitte originaire de Marvejols (48). Les deux couples ont eu l’idée de lancer le projet lors d’une discussion sur les produits d’autrefois, simples et sains, que l’on dégustait chez nos grands mère, lors des quatre-heures à la campagne.

Rémy Cadars

En cette mi-décembre 2020, Rémy et Jean-François sont tous les deux dans le laboratoire de production afin de tester les recettes et les outils de production. L’accueil est chaleureux et convivial, nous sommes rapidement invités à revêtir les équipements d’hygiène de rigueur en plus du masque : charlotte, sur-chaussure et combinaison jetable de protection. La visite commence par les lieux de stockage de matière première. Toute la production aura le label bio, la certification bio vient d’être obtenue. De plus, les produits de base proviennent de circuits courts : Sucre français issus de betteraves bio, œufs et farine, farines de petit épautre bios et des environs, Cantal AOP… La démarche globale de l’entreprise mêle le bio, le local et la recherche du goût authentique. La production est assistée d’outils modernes que nous ne prendrons pas en photo car le process pointu doit être protégé.

Pour l’instant, la production va se concentrer sur quatre produits phare : le biscuit sablé à la farine d’épautre (décliné en paquet ou emballage individuel destiné à accompagner le café comme le traditionnel spéculoos), le biscuit salé au Cantal et au poivre, la madeleine et la pachade (la pachade est une sorte de crêpe régionale qui peut s’accommoder de sucré ou de salé). Les recettes sont élaborées par Christian Vabret, célèbre boulanger-patissier meilleur ouvrier de France qui a fondé une école de boulangerie-pâtisserie à Aurillac, également à l’origine de la coupe du monde la Boulangerie. Quand au nom de l’enseigne qui figurera sur les étiquettes, c’est un secret jalousement gardé en vu d’une campagne de communication tonitruante à venir échafaudée par un des papes de la com, Franck Tapiro. L’idée est de proposer des produits simples et sains, des recettes artisanales au goût d’antan. La commercialisation aura bien entendu lieu dans les commerces locaux, mais aussi dans les enseignes nationales spécialisées dans le bio, dans les épiceries fines et dans les brasseries auvergnates et aveyronnaises de la région parisienne, ou dans les restaurant locaux.

Visiste de l’atelier de production

La production devrait démarrer en février ou mars. La première phase de recrutement est terminée. Un soixantaine de candidatures ont été reçues. Le recrutement est également local, quatre employés de Val d’Arcomie ou des environs prendront part à l’aventure dans un premier temps. Au fur et à mesure de la montée en puissance de la production, d’autres recrutements auront lieu.

La municipalité de Val d’Arcomie est très fière d’accueillir une entreprise comme celle-ci, vouée à promouvoir des gourmandises saines et bio, à l’origine territoriale marquée. Nous souhaitons bonheur et prospérité à la biscuiterie.

Télécharger ou afficher l’article dans le bulletin municipal de janvier 2021 (en page 18) en cliquant ici

#TousDépistésAvantNoël

Dans le cadre de la crise sanitaire que nous traversons depuis plusieurs mois, le Département s’est mobilisé pour protéger les Cantaliens. C’est ainsi que les Centre médicaux d’arrondissement sécurisés, puis les Drive-test et enfin nos Bus Covid ont été mis en place en lien avec l’ordre des médecins du Cantal.
A partir de cette semaine, et pour 10 jours, le Conseil départemental du Cantal s’associe à l’initiative de la Région s’agissant de la campagne massive de dépistage juste avant les vacances et les fêtes.
Ces tests sont gratuits, assurés par nos laboratoires départementaux : vous aurez vos résultats sous 24H, c’est-à-dire le lendemain au plus tard.

Dépistages à Ruynes en Margeride

Deux journées de dépistage auront lieu à Ruynes en Margeride (les 17 et 18 décembre 2020 – voir tableau ci dessous)

Ensemble protégeons nos aînés, ensemble protégeons nous !

Ouvrez le tableau ci dessous en cliquant dessus, puis agrandissez

Confinement n°2 et son allègement progressif, couvre feu à 18h

Comme au printemps dernier (on prend les mêmes et on recommence ;), vous trouverez dans cette page un maximum d’informations, de textes officiels, de liens pour aller chercher l’information sur les sites gouvernementaux…

Mise à jour du 21 janvier 2021 : Port du masque en extérieur

Mise à jour du 16 janvier 2021 : Mesures de couvre feu

Services de proximité et vente à emporter :

Une brève détaille les services de proximité, le commerce ambulant et les ventes à emporter (Pizza, menus, plat du jour au Drop et au Relais des Sites) : Cliquez ici pour accéder aux détails

Aide aux entreprises en difficulté :

Un nouveau numéro d’aide aux entreprises en difficulté a été mis en place le 2 novembre 2020 : Appelez le 0806 000 245. (prix d’un appel local, du lundi au vendredi de 9 à 12 heures puis de 13 à 16 heures).

Vous pouvez aussi consulter le site internet dédié : https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises

D’autre part, il existe des aides régionales pour digitaliser son business : cliquez ici (création d’un site internet, de vente en ligne ou non, aide jusqu’à 1500 euros).

Plus globalement, le site internet AmbitionEco de la Région AuRA regroupe toute les aides dont vous pouvez bénéficier. Cliquez là

Tracer une zone de 20 km autour de chez vous sur le site gouvernemental géoportail

Suivez ce lien : https://www.geoportail.gouv.fr/actualites/reconfinement-afficher-une-limite-de-20km

Attestation de déplacement et justificatifs (MàJ au 21/12/2020) :

Comme en mars dernier, vous pouvez vous procurer l’attestation de déplacement dérogatoire version papier ou version numérique (complétée en ligne et chargée dans votre téléphone mobile – avec un flash code lu par les forces de l’ordre) – Nouvelle attestation numérique :

Attestation Couvre-Feu

Attestation de déplacement dérogatoire – Versions papier (Nouveau modèle) :

Justificatif Professionnel – Versions papier :

Justificatif Scolaire – Versions papier :

Justificatif pour les agriculteurs – Versions papier :

D’autres versions en suivant ce lien (Version TXT, versions en anglais…)

Isolement, test, symptomes, cas contact : Que faire

Voici un “arbre décisionnel”, sorte de mode d’emploi face au Covid-19 (Cliquez sur l’image ci-dessous pour la voir en grand) :

Vous êtes cas contact et vous avez reçu un appel (ou mail) de l’ARS, vous travaillez hors établissement de santé, vous pouvez déclarer en ligne votre maintient à domicile pour justifier de votre période d’isolement auprès de votre employeur (voir les conditions) : suivez ce lien.

Décrets ministeriel des 19 et 20 décembre 2020 :

Lettre des services de l’état du Cantal :

Voici un document des services de l’état du Cantal qui reprend toutes les mesures applicables, y compris les aides et exonérations dont peuvent bénéficier les indépendants :

Liens vers les sites gouvernementaux :

Toutes les infos concernant la Covid-19 sont centralisées sur le site internet du gouvernement dédié : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Vous y trouverez des onglets (boutons) par thèmes. C’est le site le plus complet.

Site internet de la préfecture du Cantal : Cliquez ici

Téléchargez l’application TousAntiCovid :

(Mise à jour du 27 novembre 2020) – Le déconfinement n°2 en détail :

(Mise à jour du 29 novembre 2020) – Décret no 2020-1454 du 27 novembre 2020 modifiant le décret no 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

Cliquez ici pour accéder à la page de la préfecture du cantal détaillant le déconfinement progressif.

Article tiré du site service-public.fr (site du gouvernement)https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14469

Le confinement national se prolonge mais de façon allégée à partir du samedi 28 novembre 2020. Deux autres étapes sont déjà envisagées pour un déconfinement progressif en fonction de l’évolution des indicateurs épidémiques. Destiné à lutter contre la nouvelle vague de l’épidémie du Covid-19, ce plan a été annoncé par le Président de la République dans une allocution du 24 novembre 2020. Quelles sont les 3 grandes étapes ? Quelles sont les mesures détaillées par le Premier ministre lors de sa conférence de presse du 26 novembre 2020 ?

À compter du 28 novembre 2020 au matin

  • Les attestations seront toujours nécessaires pour les sorties, mais les déplacements pour motifs de promenade ou d’activité physique seront étendus à 20 km et pour une durée de 3h (au lieu d’1 km et 1h actuellement).
  • Les activités extra-scolaires en plein air seront à nouveau autorisées.
  • Les offices dans les lieux de cultes seront permis dans la stricte limite de 30 personnes (cette jauge sera réévaluée en fonction de la capacité globale d’accueil et de l’évolution sanitaire au 15 décembre 2020) ;
  • Le sport dans les lieux clos et les sports collectifs ou de contact en extérieur restent interdits. Il est possible de courir dans l’espace public ou pratiquer un sport individuel dans un stade ou un terrain de sport découvert, comme par exemple le tennis, l’équitation, l’athlétisme ou le golf. Les sports nautiques peuvent reprendre.

Les commerces et établissements suivants pourront rouvrir :

  • les petits commerces jusqu’à 21h dans le cadre d’un protocole sanitaire strict. Des dérogations seront accordées pour ouvrir le dimanche ;
  • les commerces culturels (libraires, disquaires, galeries d’art, salles de vente) ;
  • les bibliothèques et les archives ;
  • les auto-écoles (la préparation des épreuves théoriques continuera de se faire à distance) ;
  • les agences immobilières (les visites immobilières pourront reprendre) ;
  • les services à domicile ;
  • les conservatoires et les écoles de musique à l’exception du chant, jugé trop risqué sur le plan sanitaire.

Les grandes surfaces peuvent rouvrir tous leurs rayons.

  À noter : Un protocole sanitaire sera mis en place à l’ouverture des commerces :

  • la jauge est portée à 8 m² par client et s’applique à la surface de vente totale (le mobilier, les rayonnages et les étals n’entrent pas dans le calcul). Le personnel des commerces est exclu de la jauge. Les commerces de plus de 400 m² devront mettre en place un système de comptage pour veiller au respect de cette jauge. Lorsqu’un couple ou un parent avec son enfant entrent dans un commerce, ils compteront comme une seule personne.
  • un sens de circulation sera mis en place quand c’est possible ;
  • les locaux doivent être aérés régulièrement ;
  • du gel hydroalcoolique devra obligatoirement être disponible à l’entrée.

À compter du 15 décembre 2020 

Si le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes descend à 5 000 et le nombre de personnes en réanimation entre 2 500 et 3 000, le confinement pourra être levé le 15 décembre 2020 dans ces conditions :

  • un couvre-feu national sera mis en place, de 21h à 7h. Une exception sera prévue pour les soirées du 24 et du 31 décembre 2020, où la circulation sera libre ;
  • les activités extrascolaires en salle seront de nouveau autorisées avec des règles strictes ;
  • les salles de cinéma, les théâtres et les musées pourront rouvrir. Une tolérance sera permise pour que les spectateurs puissent rentrer chez eux, lorsque la représentation se termine après 21h. Le billet de spectacle ou de cinéma vaudra justificatif ;
  • les grands rassemblements resteront interdits ainsi que tous les événements festifs dans les salles à louer ;
  • les parcs d’attractions, les parcs d’expositions et tous les lieux susceptibles de rassembler un grand nombre de personnes venant de régions différentes resteront fermés ;
  • les bars, les restaurants, les discothèques ne pourront rouvrir.

  À noter : Vacances d’hiver

  • les centres et les colonies de vacances ne pourront pas rouvrir ;
  • les remontées mécaniques et équipements collectifs des stations de ski seront fermés, mais il restera possible de se rendre dans ces stations.

À compter du 20 janvier 2020 

Si le nombre de contaminations demeure en-dessous de 5 000 cas par jour :

  • les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir ;
  • le couvre-feu sera décalé ;
  • les lycées seront pleinement rouverts avec la totalité des élèves présents durant les cours. Quinze jours plus tard, les universités pourront reprendre les cours avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves.

  À noter : La situation sanitaire sera évaluée tous les 15 jours pour décider de nouvelles mesures d’ouverture ou, au contraire, de fermetures pour prévenir tout nouvel emballement de la propagation du virus.

(Article initial) – Le confinement en détail :

Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

  •  Les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
  •  Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste plus bas) et les livraisons à domicile ;
  •  Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;
  •  Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants ;
  •  Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
  •  Les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
  •  Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;
  •  La participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Des attestations permanentes sont proposées en suivant ce lien.

Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du confinement. En outre, les retours de vacances seront tolérés jusqu’au dimanche 1er novembre.

Education

Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé dont le port du masque obligatoire dès l’âge de 6 ans.

La prise en charge périscolaire (garderie, centres aérés) est également maintenue tout comme les structures d’accueil spécialisées pour les enfants en difficulté physique ou psychique notamment les instituts médico-éducatifs.

Les formations et concours font aussi l’objet de dérogation.

Concernant l’enseignement supérieur, l’ensemble des cours magistraux et travaux dirigés sont désormais en distanciel sauf exception pour certains travaux pratiques. L’accès aux bibliothèques universitaires est possible mais uniquement sur rendez-vous. Les restaurants universitaires ne pourront que faire de la vente à emporter.

Personnes âgées :

Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées pendant le confinement dans le strict respect des mesures barrières.

Travail :

Le télétravail est obligatoire à 100 % partout où il est possible.

Cependant, contrairement au confinement de mars le secteur du bâtiment et des travaux publics ainsi que les usines et les exploitations agricoles peuvent poursuivre leur activité.

Les bureaux de poste et les guichets de service publics restent également ouverts.

Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Les commerces et établissements recevant du public (ERP) non essentiels seront fermés pendant le confinement. L’ensemble des secteurs faisant l’objet de fermetures administratives bénéficieront d’aide allant jusqu’à 10 000 euros via le fonds de solidarité. La cellule de continuité économique a été réactivée, le dispositif d’activité partielle est étendu jusqu’au 31 décembre 2020 et les prêts garantis par l’Etat sont prolongés jusqu’au 30 juin 2021. Des dispositifs de prise en charge des loyers pour les PME seront prochainement présentés.

En miroir, contrairement au mois de mars un certain nombre d’activités sont maintenues en particulier les services publics, notamment de guichet, les commerces de gros, les marchés alimentaires et évidemment les laboratoires d’analyse.

Les parcs, jardins, plages et plans d’eau restent également accessibles.

Listes des établissements ouverts :

• Services publics ;
• Services à la personne à domicile ;
• Entretien, réparation et contrôle techniques de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles ;
• Commerce d’équipements automobiles ;
• Commerce et réparation de motocycles et cycles ;
• Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles ;
• Commerce de détail de produits surgelés ;
• Commerce d’alimentation générale ;
• Supérettes ;
• Supermarchés ;
• Magasins multi-commerces ;
• Hypermarchés ;
• Commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé ;
• Commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé  ;
• Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé ;
• Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé ;
• Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé ;
• Autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé ;
• Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives ;
• Commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé, boutiques associées à ces commerces pour la vente de denrées alimentaires à emporter, hors produits alcoolisés, et équipements sanitaires ouverts aux usagers de la route ;
• Commerce de détail d’équipements de l’information et de la communication en magasin spécialisé ;
• Commerce de détail d’ordinateurs, d’unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé ;
• Commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé ;
• Commerce de détail de matériaux de construction, quincaillerie, peintures et verres en magasin spécialisé ;
• Commerce de détail de textiles en magasin spécialisé ;
• Commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé ;
• Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé ;
• Commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé ;
• Commerces de détail d’optique ;
• Commerce de détail d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie, jardineries ;
• Commerce de détail alimentaire sur éventaires lorsqu’ils sont installés sur un marché ;
• Commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé ;
• Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin, éventaires ou marchés ;
• Hôtels et hébergement similaire à l’exclusion des villages vacances, maisons familiales et auberges collectives ;
• Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée lorsqu’il constitue pour les personnes qui y vivent un domicile régulier ;
• Terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs lorsqu’ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier ;
• Location et location-bail de véhicules automobiles ;
• Location et location-bail d’autres machines, équipements et biens ;
• Location et location-bail de machines et équipements agricoles ;
• Location et location-bail de machines et équipements pour la construction ;
• Activités des agences de placement de main-d’oeuvre ;
• Activités des agences de travail temporaire ;
• Réparation d’ordinateurs et de biens personnels et domestiques ;
• Réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication ;
• Réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques ;
• Réparation d’équipements de communication ;
• Blanchisserie-teinturerie ;
• Blanchisserie-teinturerie de gros ;
• Blanchisserie-teinturerie de détail ;
• Services funéraires ;
• Activités financières et d’assurance ;
• Commerces de gros ;
• Cliniques vétérinaires et cliniques des écoles vétérinaires ;
• Laboratoires d’analyse ;
• Services de transports.

Liste des établissements fermés

• ERP de type CTS : chapiteaux, tentes et structures ;
• ERP de type S : bibliothèques, centres de documentation, médiathèques ;
• ERP de type Y : musées (et par extension, les monuments) ;• ERP de type L : salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à
usage multiple (comme les salles des fêtes et salles polyvalentes), sauf pour les salles d’audience des juridictions, les crématoriums et les chambres funéraires ;
• ERP de type X : établissements sportifs couverts (gymnases, piscines couvertes,
saunas et hammams, etc.) à part pour le sport professionnel ;
• ERP de type PA : établissements de plein air (stades, hippodromes, parcs d’attraction, parcs zoologiques, etc.) sauf pour les activités sportives professionnelles ;
• ERP de type P : salles de danse (discothèques) et salles de jeux (casinos, bowlings) ;
• ERP de type M : magasins de vente et centres commerciaux, sauf pour leurs activités de livraison et de retrait de commandes et à l’exception des activités autorisées dans l’annexe du décret (voir point 3.4) ;
• ERP de type N : restaurants et débits de boissons, sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le « room service » des restaurants et bars d’hôtels et la restauration collective sous contrat ;
• ERP de type T : salles d’expositions, foires-expositions et salons ayant un caractère temporaire ;
• ERP de type U : établissements de cure thermale ou de thalassothérapie ;
• Fermeture des campings, villages vacances et hébergements touristiques, sauf lorsqu’ils constituent pour ceux qui y vivent un domicile régulier ou pour l’accueil de personnes en isolement ou en quarantaine.

Lieux de culte

Les lieux de culte resteront ouverts pour les cérémonies funéraires dans la limite de 30 personnes et pour les mariages avec un maximum de 6 personnes.
Les cimetières ne fermeront pas pendant le confinement.

Déplacements internationaux

Si les frontières avec l’Union Européenne restent ouvertes, sauf exception les frontières extérieures sont fermées. Les Français de l’étranger restent bien sûr libres de regagner le territoire national.

Un test négatif de moins de 72h est obligatoire pour entrer sur le territoire. Par ailleurs dans les ports et les aéroports des tests rapides seront déployés pour toutes les arrivées.

Vidéo de l’allocution du Président de la République du 28 octobre 2020 :

COVID-19 État d’urgence sanitaire : mesures applicables dans le Cantal

Message de l’ARS Auvergne Rhone Alpes (Cliquez sur l’image ci-dessous) :

(Article tiré du site de la préfecture le 17/10/2020)
Voir la version originale en cliquant ici

Face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader, le Premier ministre a décrété l’État d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire à partir du samedi 17 octobre à 0h pour au moins quatre semaines.

Dans ce contexte, le décret n°2020-1262 du 16 octobre 2020 prescrit les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, qui sont applicables sur l’ensemble du territoire national.

En complément de ces dispositions, le préfet du Cantal a pris ce samedi 17 octobre 2020 l’arrêté n°2020-1406 pour prescrire des mesures adaptées à la situation du département, conformément à l’avis du directeur général de l’agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes du 16 octobre 2020, qui souligne la forte intensité de circulation du virus dans le Cantal avec :

  • un taux d’incidence du virus de 132 pour 100 000 habitants au 16 octobre ;
  • un taux d’incidence du virus chez les personnes âgées (+ de 60 ans) de 96,4 au 16 octobre ;
  •  41 personnes hospitalisées en raison du COVID-19 dont 4 en réanimation, sachant que le nombre de total de personnes admis actuellement en réanimation est de 9 pour une capacité de 10 lits au 15 octobre ;
  •  19 personnes décédées dans le Cantal depuis le début de l’épidémie (dont 10 sur les six dernières semaines) au 16 octobre 2020 ;
  • 5 clusters à criticité élevée.

Mesures applicables sur l’ensemble du territoire national :

De manière générale, il est rappelé la nécessité d’observer en tout lieu et toute circonstance les mesures barrières incluant la distanciation physique d’au moins un mètre entre deux personnes, et le port du masque dans les lieux publics clos et dans tous les espaces publics où il est rendu obligatoire.

L’obligation du port du masque ne s’applique pas aux personnes pratiquant des activités physiques ou sportives ainsi qu’aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus.

À compter du 17 octobre 2020 :

• Les rassemblements de plus de 6 personnes dans l’espace public sont interdits
(sauf cortèges, défilés et rassemblements revendicatifs de personnes soumis à la déclaration prévue à l’article L211-2 du code de la sécurité intérieure ; rassemblements, réunions ou activités à caractère professionnel ; services de transport de voyageurs ; cérémonies funéraires ; visites guidées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle).
• Dans tous les établissements recevant du public, un protocole sanitaire strict est appliqué  :
◦ dans les lieux à fréquentation « debout » (centres commerciaux, salles d’expositions, musées…) : jauge de 4m² par personne ,
◦ dans les lieux à fréquentation « assise » clos (cinéma, théâtre…) ou de plein air (stade, hippodrome…) : une distance minimale d’un siège est laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou groupe de moins de six personnes venant ensemble.
◦ dans les lieux à fréquentation « assise » de type restaurants et débits de boissons : une même table ne peut regrouper que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble dans la limite de six personnes, avec une distance minimale d’un mètre entre les chaises occupées par chaque personne ou groupe de personnes.
• Le télétravail est renforcé.

À compter du 19 octobre 2020 :

• Les rassemblements privés (mariage, baptême, fêtes familiales, soirée étudiante, …) dans des ERP de type L (salles des fêtes et salles polyvalentes notamment) ou CTS (chapiteaux, tentes, structures) sont interdits.

Mesures complémentaires applicables dans le Cantal jusqu’au 14 novembre 2020 :

A compter de ce samedi 17 octobre 2020 :

• L’obligation de port du masque pour toutes les personnes de onze ans et plus est étendue dans les conditions suivantes :

– de 7h30 à 23h00, sur les communes d’Arpajon-sur-Cère, d’Aurillac, de Mauriac et de Saint-Flour, lorsqu’elles accèdent ou demeurent dans les rues dont la liste figure en annexe de l’arrêté ;

  • aux abords immédiats(*), des crèches, des écoles, des collèges, des lycées et des établissements d’enseignement supérieur sur l’ensemble des communes du Cantal, du lundi au vendredi de 7h30 à 19h00 et le samedi de 7h30 à 13h00 ;
  •  aux abords immédiats(*) et dans toutes les gares ferroviaires du département de 7h30 à 23h00 ;
  •  aux arrêts des transports intra-urbains et inter-urbains du département de 7h30 à 23h00 ;
  •  aux abords immédiats(*) de l’aérogare d’Aurillac de 6h00 à 23h00 ;
  •  sur les parkings des commerces et des zones commerciales du département de 7h30 à 23h00 ;
  •  pour toutes les personnes participant à un rassemblement, réunion ou activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public de plus de six personnes, qui ne sont pas soumis aux interdictions prévues à l’article 3 du décret n° 2020-1262 du 16 octobre 2020.

(*) Les abords immédiats sont définis par un rayon de 30 mètres autour des entrées et sorties des établissements.

• Les buvettes, permanentes ou provisoires, et les points de restauration debout sont interdits sur l’ensemble du département du Cantal.

• Les débits de boissons et restaurants sont fermés tous les jours de 0h00 à 6h00, dans l’ensemble des communes du département du Cantal. Dans les restaurants, les personnes accueillies renseignent sur un support spécifique prévu à cet effet leurs nom et prénom, ainsi que les informations permettant de les contacter. Ces informations sont conservées par le gérant de l’établissement pendant une durée de 15 jours, avant d’être détruites, et ne peuvent être utilisées que pour la mise en œuvre du processus d’identification et de suivi des personnes ayant été en contact avec un cas confirmé covid-19.

• La musique amplifiée sur la voie publique et/ou dans les bars et restaurants, susceptible de créer des regroupements de personnes, est interdite.

A compter du lundi 19 octobre 2020 à 0 heure :

• L’accès aux vestiaires des établissements sportifs est interdit, sauf dans le cadre scolaire et péri-scolaire ainsi que pour la pratique professionnelle. Cette interdiction ne s’applique pas aux piscines.

Le préfet en appelle à la responsabilité de chacun dans l’application de ces mesures : il est indispensable que les gestes barrières, le port du masque et la distanciation sociale soient scrupuleusement respectés afin de protéger les personnes les plus vulnérables.

Cet effort individuel et collectif est indispensable pour enrayer la propagation du virus. Le préfet sait pouvoir compter sur les cantaliennes et cantaliens pour appliquer ces règles, avec responsabilité et solidarité, comme ils l’ont déjà démontré pendant la première vague de l’épidémie.

Consulter l’arrêté préfectoral du 17 octobre 2020 : arrete prefet no2020 1406 du 17 10 2020 prescrivant diverses mesures pour lutter contre propagation covid 19 (format pdf – 400.9 ko – 17/10/2020)

Consulter l’avis de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes : 201016 avis ars prefet15 zone d etat d urgence sanitaire (format pdf – 423.9 ko – 17/10/2020)

En complément, retrouvez ci-dessous quelques liens utiles :

Consultez toutes les informations officielles sur la Covid-19 et la situation en France sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus .

Un numéro vert est à votre disposition pour répondre à vos questions 7j/7, 24h/24 : 0 800 130 000

Attention, cette plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux.

Trouvez les centres de dépistages près de chez vous :

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees#sites-prelevements

Résumé des principales dispositions applicables dans le Cantal :

Visite de Mme le Sous-Préfet de Saint Flour

Monique Cabour lors de sa prise de fonction à Saint Flour

Madame le Sous-préfet de Saint-Flour, Monique Cabour, est venue vendredi 9 octobre 2020 visiter la commune de Val d’Arcomie.

Le Maire et les élus l’ont ensuite accompagnée pour lui faire visiter la commune : point de vue de Fontblave, salle des fêtes de Faverolles et son nouveau réseau de chaleur bois, base nautique, Garabit, Saint Just.

Réunion à la salle de Saint Marc
Visite de la base nautique

Cette première visite officielle sur notre commune a permis à tous les élus de prendre contact avec Mme Cabour. L’arrondissement de la sous-préfecture de Saint Flour comporte 98 communes. C’est la sous préfecture de Saint Flour qui est chargée par l’état de subventionner certains projets communaux à travers la DETR (Dotation de l’Etat aux Territoire Ruraux).

Base nautique