Jérôme Letellier a repris les reines des Ruchers de la Margeride

France Bleu, France 3 et les quotidiens locaux ont mis un val d’arcomien sur le devant de la scène il y a quelques semaines et pourtant, vous ne le connaissez peut être pas. Il s’agit de Jérôme Letellier, le nouvel apiculteur de Loubaresse qui a repris la miellerie de Simone Roume. Ce gaillard d’une quarantaine d’année connait bien la Margeride qu’il fréquente depuis tout petit. Après une reconversion et le diplôme agricole en poche, il a décidé de s’installer sur notre commune avec sa femme et ses deux enfants.

Ce qui l’a rendu célèbre localement, c’est qu’il est l’apiculteur qui a installé 600 000 abeilles sur le toit de la cathédrale de Saint Flour l’automne dernier et qu’il a récolté le miel sous l’œil des caméras de la télévision locale. Il a alors enchainé plusieurs interviews. Toutes ces reines et ces ouvrières à la Cathédrale, ça n’est pas banal !

Son installation a été perturbée par le confinement. Les modifications et menus travaux de la miellerie ont pris un peu de retard. Ces premiers pots ont été remplis en juin. A terme, quand tout sera lancé, il vendra son miel sur les marchés de Saint Flour, Ruynes en Margeride, Chaudes Aigues et bien entendu sur le marché estival de producteurs locaux de Loubaresse. Il vendra également à la miellerie du lundi au samedi entre 9h et 17h. S’il n’est pas la, un automate à pièce et billet vous permettra quand même de vous ravitailler. Vous trouverez également sa production dans des commerces de proximité locaux jusqu’à Saint Flour chez Vrac Natura. Vous pouvez suivre son actualité sur sa page Facebook « Les ruchers de la Margeride » en cliquant ici. A terme un site internet permettra de faciliter l’achat pour les plus éloignés.

Outre le miel « épiscopal » de la cathédral, nommé « la douceur des chanoines » (qu’il faut absolument gouter car réellement divin) vous pourrez vous régaler de son miel de montagne liquide ou crémeux, de forêt, de sapin. Jêrome produira également du miel pressé, du caramel de miel, pollen, cire… Ce sont pas moins de 130 ruches qu’il a installé dans les environs, essentiellement sur les hauteurs de la Margeride.

Allez lui rendre visite à la miellerie. Soutenons nos producteurs locaux !